Cameroun : six civils tués dans une attaque de Boko Haram

Dernière modification : 05/02/2018

Un policier camerounais patrouille dans les rues de Maroua, dans l'extrême-nord du pays, en septembre 2016.
© Reinnier Kaze, AFP

Une attaque imputée au groupe terroriste Boko Haram a fait six morts, dimanche soir, dans un village du nord du Cameroun, non loin de la frontière nigériane.

Six civils ont été tués, dans la nuit de dimanche au lundi 5 février, dans l'extrême-nord du Cameroun, au cours d'une attaque imputée aux terroristes de Boko Haram, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Boko Haram a attaqué autour de 23 h le petit village de Hitawa, dans le canton de Tourou [arrondissement de Mokolo]", a indiqué à l'AFP une autorité jointe dans la zone.

"Les assaillants ont brûlé plus de 100 maisons", a ajouté cette source, s'exprimant sous couvert d'anonymat. L'attaque et son bilan ont été confirmés à l'AFP par une source sécuritaire.

L'armée camerounaise est déployée dans la région de l'extrême-nord du Cameroun pour lutter contre les incursions depuis le Nigeria des combattants du groupe jihadiste.

Depuis 2014, date à laquelle le Cameroun a commencé à lutter contre Boko Haram, ce groupe a tué "2 000 civils et militaires" et enlevé "un millier de personnes" dans l'extrême-nord du pays, selon le centre d'analyse International Crisis Group (ICG).

Avec AFP

Outbrain