Ukraine : Allemagne, France et Pologne "unis" pour préserver la paix en Europe

Au lendemain de la rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, la Russie a annoncé l'envoi de six navires de guerre en mer Noire pour participer à des manœuvres militaires. Depuis Kiev, le président français a estimé qu'il y avait des "solutions concrètes" pour aboutir à une fin de crise. Il a poursuivi son périple diplomatique en se rendant à Berlin auprès de Olaf Scholz et d'Andrej Duda. 

Publicité

Cette page n’est plus mise à jour. Retrouvez plus d’informations sur la crise autour de l'Ukraine en cliquant ici 

  • 00 h : Les dirigeants du "Triangle de Weimar" expriment leur soutien à la souveraineté ukrainienne

    Le président français, Emmanuel Macron, le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président polonais, Andrzej Duda, ont exprimé leur soutien conjoint à la souveraineté ukrainienne et à la mise en œuvre des accords de Minsk lors d'une réunion du "Triangle de Weimar", a indiqué l'Élysée dans un communiqué. Cette rencontre marque également "la convergence européenne sur une approche d'engagement et d'exigence à l'égard de la Russie".

  • 23 h 30 : Josep Borrell juge la visite d'Emmanuel Macron à Moscou "positive", mais sans "miracle"

    La visite du président français, Emmanuel Macron, en Russie a été "positive" et apporte "un élément de détente" dans la crise entre Occidentaux et Moscou autour de l'Ukraine, mais n'a pas permis de "miracle", a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

  • 21 h 02 : Nouvelles discussions en vue entre Joe Biden et Emmanuel Macron

Le président américain Joe Biden prévoit de dialoguer "bientôt" avec son homologue français Emmanuel Macron, a déclaré mardi la porte-parole de la Maison blanche, Jen Psaki.

Les deux dirigeants se sont entretenus à deux reprises au cours de la semaine écoulée, sur fond de tensions entre les Occidentaux et la Russie à propos de l'Ukraine.

Ukraine : vers une désescalade ? Emmanuel Macron poursuit son marathon diplomatique
39:43
  • 20 h 02 : conférence de presse conjointe sur l'Ukraine entre les dirigeants français, allemand et polonais

L'Allemagne, la France et la Pologne sont "unies" dans leur objectif de préserver la paix en Europe, a déclaré le chancelier allemand Olaf Scholz, qui recevait mardi soir à Berlin Emmanuel Macron et Andrzej Duda pour parler de la crise ukrainienne. Le maintien de la paix doit intervenir "par la diplomatie et par des messages clairs, ainsi que la volonté commune d'agir ensemble", a déclaré le chancelier lors d'un point presse tenu avant un dîner de travail avec les présidents français et polonais.

"Nous devons ensemble trouver les voies et moyens d'engager un dialogue exigeant avec la Russie […]", a déclaré de son côté le président français. "Le réengagement de ce dialogue est le seul chemin qui rendra possible la paix en Ukraine", a-t-il jouté.

  • 18 h 24 : Emmanuel Macron est arrivé à Berlin pour des discussions sur l'Ukraine

Après avoir mené des consultations à Moscou et Kiev visant à dénouer la crise autour de l'Ukraine, le président Emmanuel Macron est arrivé à Berlin pour des entretiens avec le chancelier allemand Olaf Scholz, qui revient lui-même de Washington où la crise ukrainienne figurait au programme des discussions avec Joe Biden.

Les accords de Minsk, qu'est-ce que c'est ?
02:35
  • 14 h 05 : l'Ukraine et la Russie pour le respect des accords de Minsk

Emmanuel Macron a déclaré que le président Volodimir Zelenski avait réaffirmé la volonté de l'Ukraine de respecter les accords de Minsk, lors d'une conférence de presse, à Kiev, aux côtés de son homologue ukrainien. La Russie du président Vladimir Poutine s'est également "réengagée à respecter les accords de Minsk", a précisé le chef d'État français. Il a également assuré voir des "solutions concrètes [à la crise]", affirmant avoir reçu des gages de Vladimir Poutine pour qu'il n'y ait pas d'"escalade" supplémentaire.

Ukraine : Emmanuel Macron tient à relancer les accords de Minsk
05:46
  • 12 h 49 : Emmanuel Macron est arrivé en Ukraine 

Le président français est arrivé à Kiev, où il a été accueilli, à la mi-journée, par son homologue Volodymyr Zelensky.

  • 11 h 37 : le président français dit avoir obtenu de Vladimir Poutine qu'"il n'y ait pas d'escalade"

Emmanuel Macron a assuré avoir "obtenu" quelques avancées lors de ses discussions avec Vladimir Poutine. "Il s'agissait pour moi de bloquer le jeu pour empêcher une escalade et ouvrir des perspectives nouvelles (...) Cet objectif pour moi est rempli", a-t-il déclaré aux journalistes dans l'avion l'emmenant de Moscou à Kiev pour y rencontrer le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, dont le pays est confronté à un déploiement massif de soldats russes à ses frontières.

  • 11 h 09 : Moscou assure que ses troupes présentes en Biélorussie retourneront en Russie

Le Kremlin indique que les troupes russes retourneront en Russie après les manœuvres en Biélorussie. Vladimir Poutine n'a cependant fourni aucun calendrier précis à Emmanuel Macron.

  • 11 h 08 : le Kremlin dément les affirmations de Paris sur de nouvelles initiatives militaires

Le Kremlin a déclaré mardi que les informations de presse selon lesquelles le président russe Vladimir Poutine se serait engagé auprès de son homologue français Emmanuel Macron à ne pas prendre pour l'instant de nouvelles initiatives militaires près de l'Ukraine ne sont "pas exactes".

  • 10 h 39 : six navires de guerre russes en route vers la mer Noire 

Six navires de guerre russes se dirigent vers la mer Noire, où ils vont participer à des manœuvres militaires, rapporte l'agence Interfax, en citant le ministère de la Défense sur fond de tensions avec l'Ukraine. Ces navires arrivent de Méditerranée pour des exercices programmés de longue date, précise le ministère, qui avait annoncé le mois dernier que l'ensemble de ses flottes du Pacifique et de l'Atlantique participeraient à des manœuvres en janvier-février.

  • 10 h 19 : Poutine s'est engagé auprès de Macron à limiter les manœuvres militaires

Le président russe, Vladimir Poutine, s'est engagé pendant son entretien avec son homologue français, Emmanuel Macron, à s'abstenir de lancer dans l'immédiat de nouvelles manœuvres militaires près de l'Ukraine afin de favoriser une possible désescalade, a déclaré un membre de la délégation française.

Selon ce responsable, qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat, le dirigeant russe a aussi promis que les troupes russes envoyées en Biélorussie pour des exercices militaires conjoints près de la frontière ukrainienne rentreraient ensuite en Russie.

  • 04 h 02 : Emmanuel Macron en route vers Kiev 

Le président français est en route pour Kiev, où il doit rencontrer son homologue Volodymyr Zelensky après avoir rencontré Vladimir Poutine. Emmanuel Macron rencontrera ensuite, à Berlin, le chancelier Olaf Scholz, lui-même tout juste rentré de Washington dans le cadre d'une série d'efforts diplomatiques européens cette semaine et la suivante.

 

  • 00 h 46 : Vladimir Poutine entrouvre la porte d'un compromis

Au terme de plus de cinq heures de discussion avec Emmanuel Macron, le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré, lundi, que "certaines des idées" de son homologue français pourraient "jeter les bases d'avancées communes" et doit reparler à ce dernier après son déplacement à Kiev. "Le président Poutine m'a assuré de sa disponibilité à s'engager dans cette logique et de sa volonté de maintenir la stabilité et l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a dit Emmanuel Macron.